Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

10/09/2009

Les gares de Liège Guillemins et d’Anvers Central.

Dans la soirée du vendredi 18 septembre et l’après-midi du vendredi 25 septembre 2009, le prince Philippe procédera, respectivement, aux inaugurations officielles des gares de Liège et d’Anvers. Ces inaugurations marquent la fin des travaux d’investissements TGV dans les gares belges. (Source: Belga).

Ndlr: mais ce que l’on ne dit pas c’est que tant Infrabel que la SNCB maintiennent artificiellement la durée des parcours actuels entre Liège et Bruxelles à ceux de …1956!

Un arrêt très long à Louvain, le non passage par le viaduc de Diegem/Schaerbeeck (ligne 36N), etc…

d'autres articles sur le site www.gtf.be


Un article du GTF publié le 23 mai 2009 sur le site www.gtf.be/gtf_liege_guillemins.html

Le nom de la nouvelle gare : Liège Guillemins (inchangé provisoirement)
D’après le journal La Meuse du 19.05.2009, le nom resterait (provisoirement) inchangé pour éviter toute polémique lors de l’inauguration.
(ndlr) : Pour rappel : Certains imposeront-t-ils un nouveau nom pour permettre à d’autres de clamer : « De volgende halte is ‘Luik Karel de Grote » ? Pourquoi pas momentanément « Liège Euro Guillemins » ?

Inauguration.
Le journal « Le Soir » du 29 avril 2009 note qu’en juin, il y aura 10 ans que les travaux de déplacement et de construction ont débuté ! L’inauguration devrait s’intégrer dans les fêtes de Wallonie qu’on célébrera les 19 et 20 septembre. Il semble que des contacts soient en cours avec Franco Dragone pour qu’il adapte un de ses spectacles à la gare dessinée par S. Calatrava et à ses alentours (où il y a encore du travail !).
D’après le Journal La Meuse du 19 mai 2009, l’inauguration aura lieu lors du week end du 18 au 20 septembre 2009. Il y a du travail pour éviter les bricolages de dernière minute.
A ce stade, l’histoire ne dit pas si Infrabel va contribuer au redressement économique de la Wallonie en accélérant la relation Liège- Bruxelles, ce qui permettrait de réduire la durée de l’arrêt « de franchissement de la frontière linguistique à Louvain », et en répartissant mieux les fréquences via la ligne nouvelle, comme cela a été fait à Anvers. Tout ceci ne demande qu’un peu de bonne volonté !

Ecrans digitaux d’affichage à quai. (Suite de l’info C246).
Le 18 avril 2009, on a pu constater que le quai 1 était équipé provisoirement d’un nouvel écran type Bruxelles Central ou Louvain. Un indice de bonne volonté dans la communication ?
Un députe s’est étonné également: “Les nouveaux afficheurs d'itinéraires, installés sur les quais de la nouvelle gare de Liège-Guillemins, ne comprennent que trois lignes d'affichage ; les usagers ont donc droit à une information minimale. Pour quelle raison a-t-on choisi des afficheurs à trois lignes dans la nouvelle gare de Liège-Guillemins ?”
Réponse du Ministre S. Vanackere le 27 avril 2009.
Les accès aux quais étant équipés d'écrans fournissant des informations détaillées, le groupe de pilotage pour l'équipement de la gare de Liège-
Guillemins a estimé que les afficheurs à trois lignes étaient suffisants sur les quais. (ndlr: sans doute certains ont-ils perdu de vue que le client souhaite en tout temps le maximum d’informations: Vers Bruxelles par exemple ligne TGV ou ligne 36: difference 25 minutes, …)À l'avenir, Infrabel a l'intention d'installer des afficheurs à cinq lignes dans toutes les gares qui comptabilisent 25.000 voyageurs par semaine. Liège-Guillemins est donc également concernée. Le coût unitaire de chaque type d'afficheur se situe entre 16.000 et 22.000 euros. Concernant les marchés publics, il existe un contrat-cadre conclu en 2005 pour une période de huit ans, avec possibilité de prolongation. Les afficheurs à trois lignes placés à la gare de Liège-Guillemins pourraient donc être remplacés par des nouveaux appareils à cinq lignes. Les appareils récupérés seraient alors placés dans des gares moins importantes.



Les alentours et accès de la gare.
Tant que le projet de l’espace devant la gare ne prendra pas forme, il existera un problème non négligeable de différence de niveau entre le sol de l’espace souterrain d’accueil et le sol de l’esplanade. Il reste donc à espèrer que l’on ne rencontrera pas périodiquement des problèmes d’inondations « identiques » à ceux de la place St-Lambert. La réflexion d’anticipation est toujours la bienvenue !

L’espace-bureau des agents du mouvement en gare.
Les clients attentifs de la gare ont pu constater que des modifications ont été apportées au projet Calatrava. Les parois support des tapis roulants des quais 2/3 et 5 /6 ont été percées pour établir deux fenêtres en forme de hublot et carrée. Malgré la présence de containers-bureaux sur quai dévolus à l’accueil de ces agents, il semble bien que l’on ait oublié la …situation définitive. On aurait imaginé de placer le local de ces agents dans ces espaces très restreints situés sous les tapis roulants !... Une situation peu digne de conditions de travail modernes et qui ne respecte pas le principe également moderne de la transparence et de présence rassurante vis-à-vis des clients. Il existerait pourtant une bien meilleure solution pour rattraper cette bévue : placer un local avec des parois de verre au centre de la passerelle. Les agents auraient de cet endroit une vue générale et auraient accès direct à tous les quais. Le verre associé à l’acier sont du plus bel effet. Simplicité, transparence…
Mais le cahier des charges initial de construction de la gare a-t-il intégré – outre la liberté laissée à l’architecte – les impositions légales du pays et les nécessités de l’exploitation courante d’une gare ?

Accueil des voyageurs non francophones.
Dans la passé, à l’apparition des trains TEE, le B45 (cabine de signalisation) de Liège avait été doté d’une installation sonore d’annonce en quatre langues des trains internationaux. Remarquable pour l’époque : elle fut sans doute la seule de Belgique ! Il semble qu’à ce jour rien ne soit prévu, alors que l’électronique a fait des progrès immenses.
De la même façon, il est encore temps d’adopter des pictogrammes multilingues, pour les mots voie, etc. Il suffit de s’inspirer sur l’exemple des gares de la région parisienne.
L’ouverture sur le monde ne se décrète pas, elle ne se fait pas par les seuls spectacles d’un jour, elle se concrétise sur les actions journalières. Pour rappel, le Limb’urg est bien dans la zone d’achalandise de cette magnifique gare.

L’espace commercial dévolu au(x) opérateur(s) de transport (fonction vente, notamment), les facilités à la clientèle.
L’espace dévolu à la vente SNCB sera-t-il réduit à la portion congrue ? Il semble que les frais de mise à disposition soient à ce point élevés que la SNCB pourrait envisager de louer des « aubettes » type TEC (Lg-V) à placer à l’extérieur pour loger les employés de vente des titres de transport ! Mais ceci ne réglera pas encore le sort des automates à démultiplier. Le bon sens l’emportera-t-il ?
Il n’est pas certain que cette nouvelle gare soit équipée d’une consigne automatique digne de ce nom (casiers en nombre et dimensions suffisants) pour les bagages des clients.
Les liégeois attendent aussi depuis des mois le placement d’un guichet automatique bancaire (distributeur de billets). On sait que B-Holding a passé un contrat avec une grande banque, mais a oublié la place de Liège ! En attendant, B-Holding a placé à l’entrée du site des colonnes colorées de marque !



Les commentaires sont fermés.