Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

23/07/2009

Eurostar: La SNCF s’en empare?

Selon “Le Journal du Dimanche” du 05/07/09, le président de l'entreprise publique française, Guillaume Pepy, va soumettre le 10/07/09 au vote de son conseil d'administration la transformation du consortium Eurostar en entreprise, avec le statut de société européenne. "Ce sera la toute première société européenne internationale de trains à grande vitesse"...


Le patron ne devrait pas avoir trop de mal à convaincre ses administrateurs. Car l'opération se traduit par la prise de contrôle d'Eurostar par les Français. En apparence, la SNCF est perdante puisque sa participation va tomber de 62% à 55%, le reste revenant à l'entreprise publique britannique LCR (40%) et aux chemins de fers belges (5%). Mais les accords internationaux complexes qui régissaient le consortium imposaient un fonctionnement à l'unanimité. En devenant l'actionnaire majoritaire d'une société "normale", la SNCF devient le seul maître à bord; elle envisagerait même d'utiliser la marque Eurostar pour certaines de ses activités internationales.
L'entreprise publique est d'autant plus fière qu'elle a coiffé au poteau son grand rival Deutsche Bahn (DB). Le transporteur allemand aurait voulu racheter la participation de LCR dans Eurostar, à la grande fureur de Guillaume Pepy. Mais après huit mois de mise en concurrence, le gouvernement britannique n'a pas voulu rompre son partenariat de quinze ans avec les Français. Car c'est la SNCF qui apportait déjà la quasi-totalité du savoir-faire, de l'exploitation à la politique commerciale. La SNCF met définitivement la main sur la plus grosse ligne transfrontalière européenne (9 millions de voyageurs et 775 millions de chiffre d'affaires l'an dernier). "Il nous faut maintenant transformer ce succès commercial en succès économique", tempère toutefois Guillaume Pepy. Malgré une hausse record du trafic de 10% l'an dernier, Eurostar n'est toujours pas rentable. La crise financière, qui a mis la City de Londres à genoux, va faire chuter les ventes cette année. Mais la récente baisse des péages ferroviaires britanniques, qui condamnaient Eurostar aux déficits, va changer la donne. Guillaume Pepy espère qu'Eurostar engrangera les premiers bénéfices avec la reprise, "en 2010 ou 2011".
L'opération place la SNCF en position de force pour aborder la libéralisation des lignes internationales européennes au 1er janvier 2010. D'autant plus qu'elle a également été préférée en octobre dernier à la Deutsche Bahn pour devenir le partenaire du nouvel opérateur privé italien NTV. Les Allemands pourraient toutefois se venger en lançant leurs trains à grande vitesse ICE à l'assaut du Paris-Londres. Mais traverser le tunnel sous la Manche nécessite des rames spéciales équipées de systèmes complexes, que les Français ont mis des années à mettre au point.

www.gtf.be

Les commentaires sont fermés.